Pour une vie en suffisance pour tous les êtres humains

De onze membres à l'origine, l'association faîtière est passée aujourd'hui à 34 membres. Ceux-ci sont unis par la conviction que, malgré les différences, il est possible de faire plus ensemble. Afin de pouvoir continuer à agir positivement dans la société avec l'aide de Dieu, Interaction sensibilise chacun et chacune à la justice globale par des cours et des manifestations, coordonne des groupes d'apprentissage, finance des projets de développement, soutient des études sur le changement de comportement et renforce à l'avenir l'engagement en matière de politique de développement.

SHARE
Pour une vie en suffisance pour tous les êtres humains
|
14 septembre 2022
|
Multiplier, Vivre

L’assemblée constitutive d’Interaction a eu lieu le vendredi 6 juin 2008 à 14 heures au local de l’Armée du Salut, Laupenstrasse 5, à Berne (près de la gare)”. C’est ce qu’on pouvait lire dans l’invitation de l’époque à l’assemblée constitutive officielle de l’association faîtière Interaction, créée par le regroupement de onze œuvres d’entraide chrétiennes et qui a remplacé l’ancienne communauté de travail Nord-Sud de l’Alliance évangélique suisse AES. Le moment de la fondation était particulièrement pertinent dans le contexte politique de l’époque. Il s’agissait peut-être même d’une réponse prophétique aux signes des temps. Les problèmes globaux de la faim faisaient la une des journaux et de nombreux citoyens réclamaient un soutien accru pour les plus pauvres de ce monde. La fondation a été encouragée par les effets positifs de la campagne “StopPauvreté2015”, qui avait déjà donné lieu en 2004 à la célèbre pétition nationale “0,7% – Ensemble contre la pauvreté”. Pratiquement en même temps que la création d’Interaction, cette pétition a été déposée à Berne le 26 mai 2008 avec près de 200’000 signatures. Elle demandait au gouvernement de tenir ses promesses et d’augmenter la coopération au développement de 0,4 à 0,7% du revenu national brut (RNB).

L’intégration de la campagne de sensibilisation StopPauvreté dans Interaction a permis à l’association faîtière de s’engager pour une plus grande justice globale, tant en Suisse qu’à l’étranger. De plus, la création de l’association faîtière a été motivée par l’objectif d’obtenir des subventions publiques de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Cet objectif a été atteint pour la première fois en 2013 pour la campagne StopPauvreté et en 2021 pour le programme international d’Interaction “Learning 360”, ce qui a constitué une autre étape importante.

La vie de Jésus comme modèle

“La vie et l’action de Jésus-Christ sont pour nous un modèle. L’amour du prochain motive nos actions. Interaction s’oriente vers une compréhension globale et intégrale de la mission”. Ces premières phrases de la charte constituent depuis la fondation la base commune de l’engagement des organisations membres, certes très diversifiées. En tant que membre du réseau mondial Micah Global, Interaction s’engage pour des perspectives chrétiennes dans la coopération au développement avec la vision de rendre possible une vie en suffisance pour tous les êtres humains.

Note à propos de l’auteur:

 

Matthieu Dobler Paganoni est directeur d’Interaction. Il vit à Bâle avec sa famille et fait partie de la communauté évangélique mennonite de Schänzli.

 

Cet article a initialement été publié en allemand dans le journal SEA Fokus.

Si vous l'aimez, vous pouvez le partager

Articles similaires

Article Michael Mutzner Injustice

Lorsque les lois ne protègent pas suffisamment les victimes, voire les excluent de ce droit, nous parlons alors d’injustice structurelle. Quelles sont ses causes et ses conséquences ? Michael Mutzner, représentant de l’Alliance évangélique mondiale auprès de l’ONU, répond à nos questions.

27 septembre 2022
Former le personnel de santé au dépistage de la lèpre

Mission Lèpre développe au Bangladesh une formation destinée au personnel de santé gouvernemental. Le but : que la prise en charge de la lèpre fasse partie du programme national de santé.

23 septembre 2022
Les Objectifs de développement durable en Suisse: Où en sommes-nous ?

Au printemps dernier, le Conseil Fédéral a publié son deuxième rapport national concernant la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et de ses 17 Objectifs de développement durable (ODD). Alors qu’il ne reste qu’un peu moins de huit ans pour les atteindre, Andrina Frey, adjointe et conseillère du délégué du Conseil fédéral à l’Agenda 2030 au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) fait le point avec nous sur les progrès de la Suisse, ainsi que ses défis.

19 septembre 2022
Inscrivez-vous pour recevoir notre lettre de nouvelles