Bénin: En finir avec la discrimination des personnes handicapées de la vue

Au Bénin, la Mission Evangélique Braille (MEB) soutient l’ONG locale Bartimée qui s’engage pour l’inclusion économique et sociale des personnes vivant avec une déficience visuelle. Un effort important est déployé en faveur des femmes.

SHARE
Amice, au milieu, fait partie des Femmes leaders de l'ONG Bartimée
|
12 avril 2023
|

Au Bénin, les personnes handicapées de la vue, jugées incompétentes et incapables, sont fréquemment dépendantes de leur entourage. Les conséquences : surprotégées ou sous-stimulées, elles sont entravées dans le développement de leurs aptitudes. A l’âge adulte, le marché du travail leur est inaccessible en raison des préjugés, sans compter que l’accès à l’éducation leur a bien souvent manqué.

 

Formation professionnelle
Afin de remédier à cela, la MEB soutient un programme de réhabilitation en plusieurs volets mené par l’ONG locale Bartimée. La nouveauté : une filière de formation professionnelle, dont le lancement a eu lieu en 2022. Nous y trouvons des cours de fabrication de produits cosmétiques, d’activités agricoles et d’élevage domestique. « L’objectif est que les personnes atteintes dans leur vision deviennent autonomes financièrement et soient mieux intégrées dans la vie économique en développant leur propre activité », explique Thoma Vuilleumier, secrétaire général de la MEB. Le réseau d’entraide qui se forme, inhérent au suivi de ces formations est également très important dans le renforcement des capacités et des ressources des bénéficiaires.

 

Un accent sur les femmes
Les femmes aveugles ou malvoyantes cumulent quant à elles deux facteurs de discrimination ; leur handicap et leur genre. Afin de renforcer leurs compétences, l’ONG Bartimée propose des ateliers qui comprennent l’apprentissage de savoir-faire indispensables à la vie courante tels que préparer un feu pour cuisiner et se chauffer. « Ces femmes n’ont rien appris car personne ne les laissait rien faire. Ces aptitudes sont fondamentales à leur autonomie quotidienne», détaille Thoma Vuilleumier.

 

Dans le cadre de son projet intitulé Femmes leaders, l’ONG Bartimée les forme également aux droits de la personne handicapée et de la femme et les accompagne dans la création de groupes de paroles. « Les personnes qui vivent avec un handicap visuel doivent pouvoir montrer de quoi elles sont capables, gagner en estime d’elles-mêmes et être équipées pour la vie en société », conclut Thoma Vuilleumier.

 

logo MEB

Au service des personnes atteintes dans leur vision
La MEB s’engage pour servir les personnes vivant avec une déficience visuelle en les accompagnant dans leur développement personnel, social et spirituel. Elle collabore avec des partenaires en Afrique pour la réalisation de projets de développement dans le domaine de l’éducation, de la formation et de la sensibilisation. Le cœur de sa mission : l’accès à la Bible et plus de 1000 ouvrages de littérature chrétienne en braille et en audio. www.mebraille.ch

 

Cet article est paru dans le magazine annuelle 2022 de Stop Pauvreté “Un monde plus juste”. Vous pouvez le commander gratuitement ici.

Si vous l'aimez, vous pouvez le partager
Inscrivez-vous pour recevoir notre lettre de nouvelles